À QUOI PENSEZ-VOUS ?

Cycle de conversations avec Camille de Toledo

La « détective room » et le cycle de résidence de l’écrivain-chercheur Camille de Toledo, Enquêter, enquêter, mais pour élucider quel crime ? se reconfigure pour proposer une série de conversations et de rencontres à distance.

Tous les mardis, à partir du 9 juin, un invité issu des différents champs de la recherche, en art, en histoire, en philosophie, en littérature, etc... est convié par Camille de Toledo pour répondre à cette question simple, mais cruciale aujourd'hui : « à quoi pensez-vous ? »

Avec l’École urbaine de Lyon, European Lab, Investir l'avenir et la Fête du Livre de Bron.


Camille de Toledo / Fête du Livre de Bron 2020 / vendredi 14 février, Université Lumière Lyon 2.
Photo : Paul Bourdrel.

Camille de Toledo en quelques mots.
Écrivain, essayiste et plasticien lyonnais vivant à Berlin, Camille de Toledo est l'auteur de nombreux essais dont Le Hêtre ou le bouleau mais aussi de romans parmi lesquels Vies potentielles, Oublier, trahir puis disparaître (Seuil) et Le livre de la faim et de la soif (Gallimard 2018). Son prochain livre paraitra en septembre prochain aux éditions Verdier.

Au cours de l'hiver 2020, il a débuté une résidence de création sur le thème Enquêter, enquêter, mais pour élucider quel crime ? en partenariat avec l'Ecole Urbaine de Lyon, Arty Farty et la Fête du Livre de Bron. Il la poursuit, sur un nouveau mode, avec le cycle de conversations nocturnes À quoi pensez-vous ?.

À quoi pensez-vous ?
«  La crise sanitaire qui a saisi le monde et suspendu le cours furieux de la vie humaine en cette année 2020 a conduit de nombreuses âmes pensantes à reconsidérer leur travail pour refonder les manières de vivre et la façon dont notre espèce, sapiens, se relie à la Terre, à ses beautés, à ses formes, à ses manières d'être. C'est ce « temps suspendu », ce contexte où les habitudes sont bouleversées, où la pensée est appelée à tourner autrement ses énoncés, où les corps doivent intégrer des gestes pour en faire un nouveau rituel, que cette série de conversations cherchera à saisir.

La question, à quoi pensez-vous poursuit cette interrogation qui motivait le cycle Enquêter, enquêter, mais pour élucider quel crime ? amorcé au début de l'année 2020. Mais elle prend acte des bouleversements de nos vies, de l'éloignement contraint, de l'impossibilité des déplacements et des voyages. Elle accompagne ce passage d'une phase d'instruction – enquêter pour élucider un crime – à une phase singulière, celle de la pandémie, qui rend nécessaire une nouvelle collecte. Une collecte de voix, ici, pour saisir ce qui s'ouvre, dans la pensée, quand la force majeure – un virus – contraint à changer les réflexes, les manières de faire. Il y a cette question bien connue de chaque couple, quand, face à l'horizon, le silence s'impose et qu'au bout de quelques secondes, l'un ou l'autre amoureux demande : à quoi tu penses ?

Celles et ceux qui pratiquent la méditation connaissent également cette consigne de ne plus suivre, traquer les pensées, pour s'en détacher et les observer à distance, comme un film mental. Le rendez-vous proposé emprunte à ces deux états : l'état amoureux et l'état méditatif, quand on cherche à mieux cerner ce qui traverse une âme, un esprit, un corps, dans un temps suspendu. C'est dans cette perspective que, tous les dimanches, de 23h à minuit, je m'entretiendrai avec un.e invité.e issu.e des différents champs de la recherche, en art, en histoire, en philosophie, en littérature, etc... Il ou elle sera convié.e à répondre à cette question simple, mais cruciale en ces heures de retraite forcée : « à quoi pensez-vous ? » » Camille de Toledo.

. à partir du 9 juin 2020 - ANNE SIMON
Comment la langue a recouvert le monde et ses animaux ?
Directrice de recherche au CNRS, Anne Simon est rattachée au Centre de recherches sur les arts et le langage (EHESS). Elle y dirige notamment le projet « Animots », où elle interroge les figures du vivant et de l'animalité en littérature.

. à partir du 16 juin 2020 • SÉBASTIEN THIÉRY
Comment concevoir une architecture de l'hospitalité ?
Politiste, auteur, enseignant en école d'art et d'architecture, Sébastien Thiéry coordonne les actions du PEROU (Pôle d'Exploration des Ressources Urbaines) fondé en 2012 avec le paysagiste Gilles Clément. Construisant des histoires et des bâtiments, des images et des textes, le PEROU s'efforce ainsi d'armer autrement celles et ceux qui, dans les plis et replis du territoire, cherchent parmi nous refuge. Sébastien Thiéry est aujourd'hui pensionnaire à la Villa Médicis où il conduit une instruction auprès de l'UNESCO visant à faire reconnaître l'acte d'hospitalité au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Il développe ce chantier juridique en collaboration notamment avec le collectif d'artistes et d'architectes italiens Stalker et Spin Time, l'un des plus grands squats de la ville de Rome, mais aussi à Paris, en collaboration avec des hébergeurs solidaires, dans la perspective de faire reconnaître et s'amplifier le Très Grand Hôtel, architecture constituée de la constellation des espaces où l'hospitalité a aujourd'hui lieu. 

. à partir du 23 juin 2020 • FRÉDÉRIQUE AÏT-TOUATI
Comment les modernes ont-ils mécanisé la nature en la « désanimant » ?
Frédérique Aït-Touati est historienne de la littérature et des sciences modernes, spécialiste du XVIIe siècle, et metteure en scène de théâtre. Professeur à l'université d'Oxford de 2007 à 2014, désormais chargée de recherche au CNRS, elle s'intéresse aux usages de la fiction et du récit en astronomie au XVIIe siècle, ainsi qu'à l'histoire des images et des instruments scientifiques ; plus récemment, ses recherches se sont orientées vers les récits et les esthétiques de l'Anthropocène. Elle a notamment publié Fictions of the Cosmos. Science and Literature in the Seventeenth Century(Chicago Press, 2011), Contes de la Lune. Essai sur la fiction et la science modernes (Gallimard, 2011) et Terra Forma, manuel de cartographies potentielles (B42, 2019) avec Alexandra Arènes et Axelle Grégoire. Elle poursuit, par ailleurs, un travail de mise en scène autour de l'Anthropocène (Gaïa Global Circus, Le Théâtre des Négociations, INSIDE, Moving Earths, présentés au Théâtre Nanterre-Amandiers et en tournée en Europe et aux États-Unis).

. à partir du 30 juin 2020 • EMMANUEL ALLOA
Comment partager les perspectives humaines et non-humaines ?
Professeur ordinaire en esthétique et philosophie de l'art à l'Université de Fribourg. Il dirige la collection « Perceptions » et co-dirige la collection « Médias/Théories » aux Presses du réel. Ses recherches portent notamment sur l'esthétique et la théorie du visuel, la phénoménologie française et allemande, la philosophie sociale, la théorie des médias et l'histoire des techniques.  

Rendez-vous ici chaque mardi pour écouter une nouvelle conversation à distance.