Découvrez les invités du festival

Une édition en ligne qui accueille une cinquantaine d’invités aux registres divers : des romanciers, des poètes, des auteurs de BD, de théâtre et de polars, mais aussi des auteurs et illustrateurs jeunesse, des philosophes, des historiens, des musiciens et des artistes réunis autour d’une thématique aux allures de manifeste littéraire : Un invincible été.
Raphaële Frier écrit des albums et romans pour enfants et adolescents. En 2018, elle remporte la Pépite d’or de Montreuil avec Julien Martinière pour Le tracas de Blaise, avec qui elle signe Loup d’or en 2020. Avec le groupe Aimée Lespierres, elle crée des lectures musicales autour de ses textes.
Élisa Gérard accompagne pour la première fois le duo Aimée Lespierres et l’autrice Raphaële Frier. Comédienne et musicienne dans diverses créations, elle a été récemment performeuse dans Singuliers Transtits du collectif Ornic’art, et a mené en 2019 et 2020, des ateliers de théâtre contemporain au Théâtre de l’Œuvre, à Marseille.
Remarqué en 2006 avec Je ne mourrai pas gibier qui a inauguré la collection DoAdo Noir au Rouergue, Guillaume Guéraud est une voix importante de la littérature ado. Amateur de films de genres, son irrévérence et ses scénarios rebondissants imprègnent aussi des livres pour les plus jeunes réalisés avec des illustrateurs.
Abreuvé dès son plus jeune âge aux albums de Tintin, Spirou ou Astérix, Emmanuel Guibert étudie aux arts-déco et intègre, dans les années 90, l’atelier des Vosges, un collectif de dessinateurs devenus depuis les grandes voix de la BD contemporaine : Joann Sfar, Christophe Blain, David B., Marjane Satrapi… Il est notamment connu pour ses séries sur des personnages réels comme le photo-reporter Didier Lefèvre ou le vétéran américain Alan Cope.
Artiste belge, Anne Herbauts a construit une œuvre majeure dans la littérature jeunesse avec une quarantaine d’albums singuliers. Ses livres évoquent plus qu’ils ne racontent, invitent à la réflexion dans des histoires poétiques où tout n’est pas dit. Des livres qui continuent à vivre longtemps après qu’on les a fermés.
Titulaire d’une maîtrise de littérature comparée de l’université Paris-Sorbonne et d’un DESS de lettres appliquées aux techniques éditoriales et à la rédaction professionnelle, elle devient éditrice, responsable de collection et agent littéraire dans l’édition « young adult » tout en entamant une œuvre romanesque publiée aux éditions Flammarion.
Julia Kerninon est née en 1987 à Nantes, où elle vit. Elle est docteure ès lettres, spécialiste de littérature américaine. Elle s’est fait remarquer dès son premier roman, Buvard (2014), qui a reçu notamment le prix Françoise Sagan. Trois livres vont suivre aux Éditions du Rouergue, dans lesquels elle affirme son talent et déroule son principal thème de prédilection, la complexité du sentiment amoureux. Elle publie Liv Maria en 2020 aux éditions de L’Iconoclaste.
Écrivaine, elle explore différents genres : outre de nombreux romans, elle produit aussi des fictions radiophoniques, des scénariis pour la bande dessinée et des textes pour la jeunesse, publiés pour la plupart à L’École des Loisirs. Ses livres croisent les  vies minuscules avec les aventures collectives, oscillant avec beaucoup de sensibilité et de radicalité entre l’intime et le politique.
Écrivaine et musicienne, issue d’une famille aux origines franco-russo-polonaises, elle est l’auteure de cinq romans (notamment chez Actes Sud) qui mettent en scène des héroïnes féminines comme la gymnaste Nadia Comaneci ou Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst. Dans le domaine musical, Lola Lafon compte deux albums à son actif : Grandir à l’envers de rien (Label Bleu / Harmonia Mundi, 2006) et Une vie de voleuse (Harmonia Mundi, 2011).