Résister à l’injustice

Arno BertinaJocelyn BonneraveHélène Laurain

Rencontre avec trois auteurs qui font de la littérature un lieu de résistance par la mise en scène de conflits sociaux et des choix littéraires radicaux.

Arno Bertina
Jocelyn Bonnerave
Hélène Laurain
Table ronde
Hippodrome de Parilly, Magic Mirror
samedi 12 mars
/
15h30

De la ZAD de Jocelyn Bonnerave, où un jeune homme tente de retrouver son frère disparu, à la lutte des employés de GM&S pour tenter de préserver leur emploi qu’Arno Bertina a suivie pendant de longs mois, à l’activisme d’une bande de jeunes gens révoltés par l’enfouissement des déchets nucléaires qu’Hélène Laurain met en scène dans son premier roman, un point commun : trouver une langue qui permet de dire la fragilité sociale, la soif de justice, la résistance à l’ordre établi et aux ravages du libéralisme, et rendre à ces héros ordinaires une dignité que la société leur confisque. 

Arno Bertina est écrivain, auteur de nombreux romans et récits publiés aux éditions Verticales parmi lesquels Je suis une aventure (2012), Des chateaux qui brûlent (2017), L’âge de la première passe (2020) et Ceux qui trop supportent (2021)

Jocelyn Bonnerave est écrivain, il a publié deux romans parus au Seuil, dans Fiction & cie, Les Nouveaux Indiens (2009, prix du Premier roman 2009) et L’Homme bambou (2013). Son nouveau roman, Zone blanche, paraît dans la collection La Brune au Rouergue en 2021.

Hélène Laurain a étudié les sciences politiques ainsi que l’arabe en France et en Allemagne, puis la création littéraire à Paris-VIII. Elle publie son premier roman, Partout le feu, en 2022 aux éditions Verdier.

Rencontre modérée par Michel Abescat

Suivez-nous
© Fête du livre de Bron 2021

Suivez-nous
© Fête du livre de Bron 2021

Appuyez sur “Entrée” ou cliquez sur l’icône de recherche pour afficher les résultats.