Accueil » Évènements / Actions » Les actions culturelles

Les actions culturelles

Depuis son origine, l’association Lire à Bron, organisatrice de la Fête du Livre, implantée dans la banlieue de l'est lyonnais, poursuit son objectif de démocratisation culturelle. C’est par une bonne intégration sur le territoire et grâce aux nombreux liens et partenariats établis avec des acteurs culturels et sociaux qu’elle peut toucher plus spécifiquement les publics qui sont loin géographiquement, sociologiquement ou économiquement des évènements culturels et des pratiques de lecture. Ensemble, ils imaginent et développent des projets de médiation qui multiplient les portes d’entrée dans la littérature et visent à réduire les inégalités d’accès au livre.

Résidences d’auteurs, rencontres hors les murs, interventions auprès des lycéens, organisation et animation de groupes de jeunes lecteurs, médiation auprès des centres sociaux sont quelques-unes des actions mises en œuvre pour sensibiliser le plus grand nombre. Ces actions menées ensemble trouvent leur aboutissement lors de la Fête qui sert alors de vitrine et de temps fort.

Des opérations de sensibilisation sont dirigées plus particulièrement vers le jeune public, de la toute petite enfance au lycée, que ce soit sur le temps scolaire ou de loisir. Ces actions ciblées sont conduites avec des partenaires enseignants mais aussi bibliothécaires, libraires et animateurs de différentes structures du tissu culturel et associatif brondillant.

Les objectifs de ces actions sont multiples :
- Favoriser le rayonnement de la littérature et de la lecture auprès des plus jeunes ;
- Leur permettre de rencontrer des auteurs à l’occasion de la Fête du Livre ;
- Les impliquer dans la préparation de ces rencontres et les encourager à en être les acteurs en leur donnant une vraie place dans l’événement ;
- Leur faire envisager le livre et la littérature sous l’angle du plaisir, leur transmettre une image positive des auteurs, des lieux du livre et du festival.

Pour cela, diverses propositions sont faites tout au long de l’année à des groupes d’enfants du territoire, projets qui trouvent leur aboutissement lors du week-end de la Fête du Livre.

Soucieuse de toucher un public réputé peu enclin à la lecture de romans contemporains, la Fête du Livre de Bron propose à des lycéens des rencontres privilégiées avec des écrivains. Chaque année, ce sont plus de 300 élèves de lycées de la Métropole qui rencontrent trois des auteurs invités sur le festival et franchissent la porte de la manifestation littéraire. Un projet pertinent élaboré sur l'année avec des enseignants partenaires. Lire la suite...

Des actions régulièrement menées avec l’équipe de bibliothécaires jeunesse en direction des lecteurs et des populations des différents quartiers :

- Travail de médiation dans les centres sociaux et maisons de quartier avec présentation finale des projets sur la Fête.
Exemple en 2013 : Projet en partenariat avec le Centre Social Gérard Philippe / Atelier d’écriture de chanson proposé à un groupe d’enfants et animé par le musicien et chanteur Jean-Baptiste Veujoz. Présentation du travail sur le festival lors d’un concert.

- Animation et coordination de groupes lecture autour de la programmation de la Fête du Livre puis rencontre avec les auteurs pendant le week-end.
Le Prix Épopée
La Fête du Livre s’est associée en 2017 au Prix Epopée, prix littéraire décerné par et pour les adolescents de Bron. La remise du prix 2016 à Emmanuelle Maisonneuve invitée du festival s’est ainsi déroulée sur les lieux du festival. Une rencontre avec les collégiens membres du jury a également eu lieu.
« Les ados sont vos libraires »
En 2013 et 2014, des groupes de lecteurs ados constitués en début d’année scolaire ont chacun eu pour mission de choisir 3 romans coups de cœur et ainsi arriver à une sélection commune mise en valeur et diffusée largement sur les lieux de la Fête et chez les partenaires. Cette sélection de titres ont également fait l’objet d’une rencontre en public pendant le week-end du festival, rencontre préparée et animée par les adolescents eux-mêmes.

- Animation d’un grand espace dédié la lecture sous toutes ses formes et animé par les bibliothécaires sur les lieux du festival.

Un espace original axé sur le numérique et les nouvelles formes de création littéraire pour ce public exigeant et sensible aux nouvelles tendances est créé pendant le festival. Il implique chaque année des ados grâce au partenariat avec la médiathèque et la Cyber-base : des groupes de jeunes se retrouvent en amont lors d’ateliers (lectures, recherches bibliographiques, interviews, préparation de rencontres...) pour imaginer et élaborer le nouveau projet de l’année. Le numérique est mis ici au service de la médiation littéraire et permet de nouvelles façons d’appréhender et de se confronter à la lecture.

En 2015 : Le projet «Les bâtisseurs de roman» a permis de créer des liens entre littérature et jeu vidéo. Les ados ont donné vie à des univers issus de romans pour adolescents en utilisant le jeu vidéo Minecraft. Des temps forts de Battle où s’affrontaient les jeunes en équipe ont ponctué le week-end qui s’est clôt sur une rencontre/présentation des réalisations du week-end conçue et animée par les ados partenaires, en présence de l’auteur Benoît Minville.

En 2016 : Le projet « Draw your book » a mis à l’honneur les grands noms de la littérature ado et les romans qui ont marqué ces dernières années. Sur le principe de Draw my life, la Cyber-base et la médiathèque ont proposé aux jeunes de raconter et dessiner dans une vidéo leur roman ado préféré.

En 2017 : Au programme, création de booktubes (pour s’initier à la critique littéraire à la manière des booktubers) et interviews micro-trottoir. Plusieurs groupes ont ainsi travaillé sur l’écriture et le tournage de ces vidéos pendant le week-end. Quant aux journalistes des micros-trottoirs, ils ont pu interviewer Taï-Marc Le Thanh, auteur du Jardin des épitaphes, ainsi que Claudine Desmarteau, auteur de Jan. Retrouver l’intégralité de ces vidéos.

En 2017 : L’auteur Nathacha Appanah est allée à la rencontre d’un groupe de détenus au sein du centre pénitentiaire de Meyzieu. Les jeunes mineurs avaient lu en amont les livres et préparé le temps d’échange qui s’est poursuivi autour d’une collation qu’ils avaient préparée.

Les tout-petits sont pris en compte pendant le festival à travers l’Espace Petite Enfance qui leur est dédié.
- Coordination et animation de la crèche pendant le week-end de la Fête.
- Travail en amont auprès du réseau d’assistantes maternelles du territoire.

De nombreux projets artistiques ont été conduits au sein du Centre Hospitalier du Vinatier, allant de la résidence à l’exposition, en passant par la rencontre littéraire ou la conférence. Ce partenariat permet la présence des auteurs et de la culture au sein même de l’hôpital et le développement de nouvelles formes de médiations auprès des patients, du personnel soignant mais aussi du grand public.

En 2014 : « La barbe bleue » / Spectacle réalisé suite à la résidence de la Cie In-Time sur le site du Vinatier, autour de l’animation d’ateliers-théâtre avec les personnes suivies en soin.
En 2015 : Résidence « Les jardins du Vinatier » avec l’écrivain Tatiana Arfel et le photographe illustrateur Julien Cordier / Cette résidence de 4 mois menée avec le soutien du CNL a abouti à la publication et la diffusion d’un texte illustré par la maison d’édition Le bec en l’air. Elle a également donné lieu à une présentation du livre et une exposition « Entre-deux Vinatier(s) » à l’occasion du festival.
En 2016 : L’auteur Jane Sautière a été reçue à l’occasion d’une résidence de 2 mois sur le site du Vinatier à l’occasion de l’exposition « Sens dessus dessous ». Visite singulière de l’exposition en compagnie de l’écrivaine, avec lecture d’un texte inédit écrit à partir de sa propre visite.

Des rencontres, lectures, concerts littéraires ou expositions sont proposés dans le cadre du partenariat.

Exemples :
- Chaque année le groupe de lectrices de Cap Lecture animé par le pôle adulte de la médiathèque rencontre un auteur invité sur la Fête du Livre, pour un temps privilégié. En 2016 et 2017, elles ont pu dialoguer avec Didier Castino et Nathacha Appanah.
- Rencontres, lectures, concerts littéraires programmés à la médiathèque

Pour des temps de présentation spécifiques du programme et l’accueil de groupes sur le festival.

En 2015, temps de rencontre entre Florence Aubenas et des détenus.

L’association Malira, l’association Lire et Faire lire, l’Association des Bibliothèques d’Hôpitaux de Lyon, l’Espace Pandora…