Un invincible été

“Au milieu de l’hiver j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible” Albert Camus, Retour à Tipasa,1937

Après avoir tenté, avec enthousiasme et persévérance, de proposer un festival en présence des auteurs et du public, l’association s’est résolue à transformer la 35ème édition de la Fête du Livre de Bron en un événement 100% digital. Une formule inédite, entièrement en ligne, qui se déploie sur les réseaux sociaux et le tout nouveau site de la Fête du Livre de Bron, appelé dans l’avenir à constituer un véritable média numérique autour de la littérature, des sciences humaines et de la littérature jeunesse.

©Élise Milonet - Jean-Luc Bertini

Une édition inédite, en ligne

Dans le contexte actuel, l’équipe de la Fête du Livre de Bron est plus que jamais convaincue de la nécessité de donner la parole aux écrivains, aux intellectuels et aux artistes pour comprendre le temps présent et envisager le monde qui vient. Même s’il manquera la chaleur humaine d’un festival habituel, nous sommes certains que cette édition en ligne, organisée avec le plus d’exigence, d’inventivité et de plaisir possible, permettra à tous une belle échappée littéraire vers un invincible été.

Cette formule digitale du festival se basera sur la programmation que nous avions établie pour une édition en présentiel, autour d’un thème très actuel, Un invincible été (inspiré du mot de Camus) et des auteurs de grande notoriété comme Leïla Slimani, Hervé Le Tellier, Emmanuel Guibert, Charif Majdalani, Lola Lafon ou Bruno Latour, mais aussi de jeunes écrivains comme Guillaume Poix, Hugo Lindenberg, Victor Pouchet… et des auteurs-illustrateurs pour le jeune public : Gaëtan Dorémus, Anne Herbauts, Marine Schneider, Raphaële Frier…

La 35ème Fête du Livre de Bron se déploie donc du 10 au 28 mars prochain avec une cinquantaine d’invités et une grille de programmation faite de rendez-vous récurrents et d’extras, de rencontres interactives avec les auteurs, de discussions en live, de reportages, de performances et de spectacles.

Les mots ardents d’Albert Camus nous ont guidés vers les lumières tout au long d’une année vertigineuse et singulière, une année de sidération et de rupture qui n’a cessé de faire vaciller notre rapport au monde. Au fil des romans, récits, essais, bandes dessinées et documents publiés en 2020, c’est l’ensemble des grands enjeux collectifs actuels qui sont explorés par les auteurs – pandémie, écologie, société de contrôle, crises identitaires, violences sociales, migrations – dans des livres ultra-contemporains qui cherchent à capter l’instant décisif que nous vivons.

Mais la littérature se situe aussi du côté du sensible, de l’intime, dessinant une carte des possibles où utopie et résistance s’affirment : liberté individuelle, grandeur du sentiment amoureux, idéal de sororité et de transmission, quête spirituelle ou transcendance de l’art…

Autant de motifs qui seront évoqués pendant le festival avec une cinquantaine d’invités nous rappelant que la littérature, la fiction, les idées sont plus que jamais nécessaires pour interroger le temps présent, explorer les nouveaux horizons, et entretenir en nous, envers et contre tout, un invincible été.