La Route des Libraires

Lors de l’édition 2020, l’équipe de la Fête du Livre de Bron a mis en place un nouveau projet intitulé « La Route des Libraires » qui contribue à renforcer le rayonnement du festival sur le territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dans des zones dépourvues d’évènements littéraires.

En partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Fête du Livre de Bron s’est associée à plusieurs nouvelles librairies pour des rencontres littéraires hors les murs : la Librairie des Cordeliers (Romans-sur-Isère, 26), la librairie Les Volcans (Clermont-Ferrand, 63), la librairie Les Danaïdes (Aix-les-Bains, 73), la librairie Le Carnet à Spirales (Charlieu, 42) et Ma petite librairie (Bourgoin-Jallieu, 38)

© Paul Bourdel

La sélection

Ainsi, dans le temps de l’événement, que ce soit le vendredi 11 mars 2022 ou le vendredi 14 février 2020, ce sont trois et quatre écrivains de premier plan et invités du festival qui sont allés à la rencontre des lecteurs pour présenter leurs nouveaux romans.

en 2022
Florence Aubenas
, L’inconnu de la Poste (l’Olivier) – Les Cordeliers (Romans-sur-Isère, 26)
Adrien Bosc
,Colonne (Stock) – Le Carnet à spirales (Charlieu, 42)
Sorj Chalandon, Enfant de salaud (Grasset) – Ma petite librairie (Bourgoin-Jallieu, 38)
Nicolas MathieuConnemara (Actes Sud) – Les Danaïdes (Aix-les-Bains, 73)

en 2020
Laurent BinetCivilizations (Grasset) – Le Carnet à spirales (Charlieu, 42)
Jonathan Coe, Le coeur de l’Angleterre (Gallimard) – Les Volcans (Clermont-Ferrand 63)
Luc Lang, La tentation (Stock) – Les Danaïdes (Aix-les-Bains, 73)
Léonor de RécondoLa leçon de ténèbres (Stock) – Les Cordeliers (Romans-sur-Isère, 26)

Du grand livre sur la violence contemporaine de Luc Lang à l’uchronie historique de Laurent Binet, en passant par le portrait du peintre Le Greco de Leonor de Récondo ou la fresque familiale et politique dans l’Angleterre du Brexit de Jonathan Coe, la littérature est une fois de plus de tous les lieux, de toutes les époques, sur la ligne de crête entre le local et l’universel. Des livres qui révèlent aussi, chacun à leur manière, une certaine soif d’idéal.