Accueil » Mémoire » Auteurs » Olivier Adam

 

Olivier Adam

Biographie

Olivier Adam est l'auteur de nombreux romans dont A l'abri de rien (L'Olivier, Prix France Télévision 2007), Des vents contraires (L'Olivier, prix RT L-Lire 2009), Les lisières (Flammarion 2012), La renverse (Flammarion 2016) et Chanson de la ville silencieuse (Flammarion 2018). Certains de ses romans sont adaptés au cinéma ou à la télévision.

Cet auteur a participé aux rencontres suivantes :

À la recherche du père - 2018

Dans Chanson de la ville silencieuse, Olivier Adam met en scène une jeune fille à la recherche de son père chanteur, déclaré mort, dans les rues de Lisbonne, et revient sur les lieux du passé quand le père composait, entouré de sa bande de musiciens. Christophe Honoré propose dans Ton père, l'autoportrait romancé d'un homme d'aujourd'hui, gay et père d'une fille de dix ans, dont le questionnement le ramène au cœur de sa propre adolescence et de sa relation au père.
Animé par Michel Abescat

Ceci n'est pas une histoire vraie - 2016

Dans La Renverse, Olivier Adam retrace l’itinéraire d’Antoine dont la vie a basculé suite au scandale public qui a souillé sa famille quand il était adolescent. Une réflexion sur la vie intime mêlée à la vie politique, sur fond d’humiliation et d’impunité. Dans Ils savent tout de vous, Iain Levison met en scène Snowe, un flic du Michigan, qui sait lire dans les pensées. Ce don de télépathie intéresse fortement le FBI dont la surveillance des citoyens est un des objectifs inavoués. Philippe Jaenada s’intéresse dans La Petite Femelle au procès retentissant de Pauline Dubuisson en 1953, accusée d’avoir tué de sang-froid son amant. Un roman qui questionne la place de la femme dans la société d’alors et les raisons pour lesquelles l’Histoire et le peuple français ont voulu la briser.

Roman choral, roman social - 2015

Dans Peine perdue, Olivier Adam donne à voir la vie ordinaire d’une vingtaine de personnages - marqués par la précarité et une forme d’invisibilité - qui gravitent dans une petite station balnéaire en proie à une violente tempête. Un parti pris narratif que l’on retrouve dans le premier roman de l’écrivain irlandais Donal Ryan qui, avec Le coeur qui tourne, met en scène le quotidien d’un petit village d’Irlande là aussi en proie à des difficultés économiques, sociales, professionnelles et intimes... Deux romans kaléidoscopiques qui mettent au jour la réalité de la crise, tout en explorant les parcours singuliers d’une multitude de protagonistes…