Camille de Toledo en résidence, nouvelles étapes

De janvier 2020 à juin 2021, la Fête du livre de Bron, l’École urbaine de Lyon, et European Lab ont accompagné Camille de Toledo le temps d’une résidence de création artistique. Au cours de cette résidence, Camille de Toledo a conçu « la chambre d’enquête », passionnante plongée dans l’esprit de l’auteur de Thésée, sa vie nouvelle (Éditions Verdier), éclairant déploiement plastique de la généalogie d’une œuvre essentielle. Il a également animé un séminaire ouvert qui a interrogé, sous divers angles, ce registre de l’enquête.
©Brice Robert

En mars dernier, pour l’édition 2021 de la Fête du Livre de Bron, nous le recevions pour une discussion sous forme de regards croisés avec Sarah Chiche, écrivaine, psychologue clinicienne et psychanalyste, dans la série Dialogue d’auteurs, des podcasts longue durée pour explorer les résonances entre deux œuvres : les motifs récurrents, les choix narratifs, l’affirmation du style, la démarche littéraire. Un entretien à ré-écouter ici.

©Sondekla

Et du 8 au 10 juin, lors de l’édition 2021 de European Lab, l’auteur était en conversation avec Camille Louis, philosophe, dramaturge, engagée sur plusieurs terrains de recherche et d’action, notamment à Calais et sur l’île grecque de Lesbos. Une rencontre à revoir ici.

©École urbaine de Lyon – Jindra Kratochvil

La résidence / Organisée par la Fête du Livre de Bron, European Lab et l’École urbaine de Lyon, la résidence de Camille de Toledo autour du thème « Enquêter, enquêter, mais pour élucider quel crime ?» a permis à l’auteur, grâce à l’installation d’une véritable chambre d’enquête façon « True detective » de mettre en scène tout ce qui constitue son univers intellectuel et littéraire – archives personnelles et historiques, dessins, questions, références, matériaux divers.

Une façon, grâce à des séminaires et des ateliers à destination notamment des étudiants, d’exposer la littérature « en relief » et d’interroger la tragédie de l’histoire, la quête généalogique, la fatalité de l’héritage, mais aussi la dimension anthropocène, la notion de revivance ou la symbolique des ruines. Ces enjeux seront également au cœur de l’abécédaire que Camille de Toledo a conçu avec Yann Nicol à l’occasion de la parution de Thésée, sa vie nouvelle, aux éditions Verdier, bientôt diffusé en podcast sur le site Fête du Livre de Bron. 

Retrouvez ici une présentation complète de la résidence.

Le livre / Thésée, sa vie nouvelle (Verdier 2020)
C’est l’histoire de Thésée, qui fuit la nécropole parisienne où sont morts ses parents et son frère suicidé pour regagner Berlin par le train de nuit en compagnie de ses trois enfants et de trois cartons remplis d’archives, pour chacun de ses morts. Alors que son corps souffrant lui rappelle sans cesse que l’oubli espéré n’aura pas lieu, il décide d’ouvrir les cartons, et d’entreprendre une sorte de généalogie fictionnelle.

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Dans la même rubrique

Vendredi 18 juin, le lancement officiel de la smart-fiction “Le téléphone perdu” sur Poulp-Collection marquait la fin de l’Atelier Smartfiction, projet de médiation mené dans le cadre de la saison de la Fête du Livre de Bron. Accompagnés par le collectif Or Normes, la Fête du Livre, la Cyber-base et le Centre Social Les Taillis se sont associés pour un projet de création de smart-fiction sur le territoire de Bron, avec deux groupes de jeunes de 11 à 14 ans.
Suivez-nous
© Fête du livre de Bron 2021

Suivez-nous
© Fête du livre de Bron 2021

Appuyez sur “Entrée” ou cliquez sur l’icône de recherche pour afficher les résultats.